vendredi 23 juillet 2010

Preview : Raiponce, le nouveau Disney qui le vaut bien !


Il y a quelques jours, j'ai eu la chance d'être invité au coeur de Paris à une présentation exclusive du prochain Disney "Raiponce" orchestrée par le producteur Roy Conli.


Depuis de nombreuses années, j'attendais de voir ce projet aboutir.
Malgré les différentes épreuves traversées pendant ces dernières années de développement par le studio aux grandes oreilles pour mener enfin à bien ce film, ajoutées aux rumeurs persistantes glânées par le net, devenues aujourd'hui obsolètes et sur lesquelles je ne reviendrai pas, j'ai toujours su resté enthousiaste et impatient à l'idée de voir sur grand écran l'adaptation de ce conte parfois méconnu sur cette jeune fille chevelue cloîtrée en haut d'une tour.


La perspective de découvrir une nouvelle héroine disneyienne a toujours suscité chez moi un intérêt passionnel frisant l'obsession et ceux qui me connaissent ne me contrediront pas! ^^
Mais lorsque celle-ci s'avère être une princesse à la chevelure démesurément longue et vêtue de mauve, alors là c'est le summum ! ;)


Cette année, le rêve prend enfin forme donc et j'en suis d'autant plus excité que le film s'annonce absolument merveilleux à bien des niveaux.
Tout d'abord, grâce à l'amitié de Byron Howard qui réalise Raiponce avec Nathan Greno (respectivement déjà réalisateur et chef des story-boards de l'adorable Volt, star malgré lui), j'ai eu le privilège de suivre de loin et en secret les aléas et l'évolution de la production, et ce d'autant plus que depuis le début de l'année, j'ai pu participé modestement et avec grande joie aux illustrations de quelques produits dérivés de Raiponce dont je vous reparlerai le moment venu (c'est-à-dire...bientôt!).


Un grand merci donc à Byron Howard pour son infinie gentillesse et sa confiance. Son talent fait de lui un artiste et un réalisateur désormais confirmé sur lequel on peut compter et suivre à l'avenir...

Mon implication personnelle et professionnelle participent donc déjà grandement à mon engouement pour Raiponce, sans compter tout ce que j'ai eu la chance de voir depuis ma visite des studios de Glendale en septembre dernier où j'ai eu le plaisir de revoir Glen Keane, chef superviseur de l'animation, toujours aussi humble et passionné depuis l'époque de Tarzan à Montreuil où je travaillais dans l'équipe de la mise au net de l'animation...
Souvenirs, souvenirs...




Pour en revenir à la présentation de Conli, je dois dire que nous avons été gâtés car je m'attendais au mieux voir un minimum d'images alors que nous avons eu bien plus que celà!!
En effet, entre projections de recherches graphiques, de tests d'animation, de concept-arts, de posings des personnages, de visuels promotionnels et de photos du film, nous avons eu droit à une vraie présentation du film et de sa genèse, son histoire dans les grandes lignes et surtout la projection de plusieurs séquences du film en "work-in-progress" (comprenez par là que certains plans étaient en story-boards, d'autres en animation préliminaire et "rough" et d'autres totalement finalisés)!


Nous avons donc pu nous faire une assez bonne idée de ce à quoi le film ressemblera vraiment à la fin et... c'est absolument superbe!
L'image de synthèses a encore progressé dans le rendu chaleureux des environnements et des matières et plus particulièrement dans les cheveux et les tissus!


Quant à l'animation en elle-même, elle est tout à fait surprenante car nous retrouvons vraiment les fondamentaux de l'animation traditionnelle, transposée en Cgi.
Qui plus est, la "patte" et l'influence de Glen Keane sur l'équipe des animateurs est évidente et crée un drôle de sentiment de familiarité qui fait franchement du bien tout en insufflant une toute nouvelle dimension.
Avec Raiponce, nous avons assurément là un vrai classique Disney, et non un film à la sauce Dreamworks comme certains le craignaient aux vues des bandes-annonces américaines influencées par un marketing décidé à ne pas reproduire les "erreurs" commises sur La Princesse et la Grenouille sur le sol américain, ce que la France ne devrait pas subir, toujours fidèle au rendez-vous à chaque sortie d'un Disney animé !



Jamais personnages humains en Cgi n'avaient été aussi bien rendus, si ce ne sont peut-être ceux du Pixar Ratatouille... Sauf qu'ici nous retrouvons les designs typiquement disneyiens que j'affectionne et qui ne sont pas sans rappeler des personnages aussi populaires qu'Ariel ou Aladdin par exemple.
Ainsi les attitudes, la gestuelle et les expressions de nos 2 héros principaux, Flynn le bandit et Raiponce la captive chevelue, sont superbement maîtrisées et dignes d'un grand Disney, sans parler du fait que ces deux-là forment un couple absolument craquant et attachant.




Nous avons pu également en voir bien plus sur les 2 autres stars, à savoir Maximus le cheval de la garde royale, et Pascal, le petit caméléon protecteur, et chacun d'eux est irrésistible de drôlerie et tous deux seront assurément les mascottes préférées de nombre de spectateurs.
Pour les plus curieux d'entre vous, nous avons également vu quelques rares plans de Mère Gothel, la méchante du film et elle est vraiment incroyable!
Brune et frisée aux grands yeux de furie,elle doit son design à Byron Howard et a été retravaillée et affinée par Jin Kim , le talentueux character-designer de la majorité des personnages du film.
Gothel
est la fois drôle et diva, puis inquiètante et hystérique ; cette femme manipulatrice ressemble à une combinaison physique de Diana Ross, Minnie Driver et Cher et est doublée et chantée par la comédienne et chanteuse Donna Murphy!

Plusieurs scènes du film nous ont été dévoilées dont le Prologue qui devrait ravir les fans Disney, la rencontre corsée entre nos 2 futurs tourtereaux et bien d'autres encore, mais je préfère ne pas trop révéler le contenu de l'histoire pour ne pas gâcher la surprise.


L'humour est très présent de toute évidence mais sans aucune vulgarité et toujours provoqué par la contexte de la scène et on rit de bon coeur.


L'approche des personnages et des situations est moderne sans être anachronique et c'est bien là que réside un peu la nouveauté pour un film Disney : la fraîcheur du support Cgi combiné à la narration est un vrai plus dans ce conte de fées plein d'aventures.



A noter que nous avons pu également dévouvrir la séquence emblèmatique du film qui est une chanson romantique jouée à la guitare et interprétée par Mandy Moore (Raiponce) et Zachari Levi (Flynn) dans la version originale.
A noter que la musique est signée du fameux Alan Menken à qui l'on doit, entre-autres, les partitions de la Petite Sirène, Aladdin, la Belle et la Bête, Pocahontas ou Il Etait Une Fois. Les paroles sont elles de Glenn Slater.
Rien que cette scène vaut le coup d'oeil tant la magie inhérente aux plus beaux longs-métrages de Disney s'y retrouve à son paroxysme et je dois avouer que connaissant le contexte et les idées de ce moment précis du film depuis un bail déjà, je n'ai pu résister à me laisser entraîner par l'émotion tant le résultat était au-delà de ce que j'avais imaginé.
La magie Disney est bel et bien présente et nul fan sincère ne pourrait rester insensible devant un tel spectacle féérique qui sera certainement sublimé par la 3D Relief.



Ne vous fiez donc pas à la campagne marketing amorcée par Disney et laissez-vous entraîner en décembre prochain dans le sillage des longs et fabuleux cheveux de cette blondinette énergique qui le vaut bien et prête à réaliser ses rêves aux côté de son bandit ténébreux et sexy tout plein...

Pour d'autres rapports détaillés sur la présentation exclusive de ces premières images, vous pouvez consulter les sites de mes amis disneypixar.fr et chroniquesdisney.fr ou encore vous connecter sur les sites officiels disneyanimation.com et Tangled.
Et d'ici là, le Comic-con de San Diego qui a lieu actuellement aux US nous rapportera peut-être quelques infos supplémentaires (moi je vous dévoile la Lithographie à tirage limité offerte sur place), ainsi que le Siggraph, la convention américaine sur l'infographie qui se déroulera dans les jours prochains.




Puis nous aurons le numéro d'automne du magazine Twenty-Three avec un article inédit et une couverture dynamique non sans rappeler Tarzan.


Il faudra bien ouvrir ses mirettes car nous entrons dans la phase promotionnelle qui s'annonce riche et palpitante...

...d'autant que la semaine prochaine, je vous conseille de rester à l'affût car j'aurai le plaisir de partager avec vous une nouvelle image totalement exclusive pendant les 24 heures qui précèderont sa mise en ligne sur la page Facebook officielle du film !!

Raiponce, le 50 ème long-métrage d'animation Disney, pourrait être ainsi le point de jonction entre la nostalgie des contes de princesses en 2D de la maison aux grandes oreilles et un nouveau courant à venir ,fourmillant d'idées actuelles et innovantes. Alors ne gâchez pas votre plaisir à Noël et profitez positivement des aventures 3D de Raiponce.

PS: le pitch et les infos sur la sortie du film sont sur le 1er bandeau du haut.
Cliquez sur les images pour les voir en + grand !
PS2: à noter que selon les pays, le film s'intitule Tangled ou Rapunzel...

7 commentaires:

Mister3ZE a dit…

Moi je veux l'image. JE LA VEUX !!!

veu a dit…

Merveilleuse description de la conférence et du film, cher ami David!

Les images sont superbes, tes mots sont trèèèèèès encourageantes et donnent envie de voir le film... surtout on va lire tes impressions vraiment positives de ce que tu as vu... c'est vraiment important!
Bravo!

Ton dessin de Rapunzel et Flynn en version chibie est une merveille! nous aimons trop!

Nous attendons ce film il y a 10 ans et tes mots font penser qu'il sera magnifique!

Merci pour tout, David...

Et wow! c'est surprenant que tu pourras mettre en ligne une nouvelle image! nous attendons...

Une petite question: qu'est ce que c'est le sort du "livre" avec l'image de la tour qu'on voit derrière les regisseurs du film, Byron Howard et Nathan Greno dans la 4ème photo? nous sommes curieux!

Merci encore...

à très bientot, cher ami.

Veu

Coeursty a dit…

c'est toujours un grand plaisir de lire tes impressions sur les films d'animation! :D
Et à chaque fois tu réussi à créer en moi encore plus d'impatience !!

J'adoooore chibi Rapunzel qui assome Flynn! je crois que c'est un des chibis de toi que je préfère ! (peut-être même le préféré... faudrait que je revoies les autres!)

Dis, je viens de penser à un truc... je me doute que tu iras le voir plusieurs fois... ça fait longtemps qu'on ne s'est pas vus, ça te dirait qu'on aille le voir ensemble? :)

Bisous mon David♥

Ta Janie-Jane

Laurghita a dit…

About the Princess and the Frog, from now on I will watch first the cartoon movies, that movie scare my child for weeks, even I was troubled by the "banned to hell" last scene. The same scene from Ghost real movie with Patrick Swayze was more child watchable.

Please make this one for true childrens.

Yannick Lejeune a dit…

Whooaaa (et pas que les dessins de Glenn Keane)

Satine a dit…

Les dessins de Glen Keane sont géniaux, j'adore celui qui met en scène Tarzan avec Rapunzel! Que du positif dans ce compte rendu, j'ai tellement hâte d'entendre la musique. Ta chibi Rapunzel est adorable, je crois que j'aime autant la version chibi que la vraie ;)

Anonyme a dit…

J'ai vu ce dessin animé, je l'ai trouvé tout simplement magnifique, des personnages drôle et émouvant, de l'humour tout ce qui fait que ce film et génial. Raiponce et Eugène sont magnifique. Pascal et tout mignon sans parler du cheval très drôle. Je suis comme même déçu que Eugène ait coupé les cheveux de Raiponce aussi court :(, Mais sinon film magnifique et magique à revoir et a revoir :)